Synthèse des activités réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet de sensibilisation à la lutte contre la déforestation et la pollution autour du parc de la Pendjari au Bénin

Synthèse des activités réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet de sensibilisation à la lutte contre la déforestation et la pollution autour du parc de la Pendjari au Bénin

Type de projet
National
L'état du projet
Réalisé

Dans la plupart des villages riverains au Parc National de la Pendjari, la pression anthropique sur les ressources naturelles est de plus en plus poussée et perceptible. Il est observé de nos jours dans la Zone d’Occupation Contrôlée (ZOC), l’utilisation des pesticides avec une agriculture itinérante sur brûlis, conduisant au non respect des limites du Parc, les prélèvements à grande échelle du bois pas pour la consommation locale, mais plutôt pour satisfaire les besoins en bois (bois d’œuvre, bois énergie et bois de service) des villes comme Tanguiéta et Natitingou… Ce constat risque de compromettre l’intégrité écologique de cette aire protégée qui constitue un patrimoine de l’humanité. Certaines espèces animales et végétales sont menacées de disparition car leur habitat naturel est détruit en raison de la déforestation et de la pollution de l’environnement par certains produits chimiques dont fait usage les populations. Il est d’autant plus important d’œuvrer au plus pressant au niveau des zones cynégétiques du parc, réserve naturelle pour limiter voire éradiquer toute action de déforestation et de pollution. Pour y remédier, le présent projet propose des actions de sensibilisation des populations riveraines à la Réserve en appui à celles conduites par la Direction du Parc National de la Pendjari (DPNP). Ainsi, les populations riveraines au Parc ont bénéficié des séances de sensibilisation sur les effets néfastes de la déforestation et sur les mesures à prendre. Aussi, les écoles et hôpitaux de la zone d’intervention du projet ont été conscientisés sur la conservation de la biodiversité et au maintien d’un environnement sain. Le 1er juin 2017, les acteurs du projet ont ciblé le Collège d’Enseignement Général de Tanongou pour célébrer la 33ème Journée Nationale de l’Arbre sous le thème : « Arbre, énergie et économie verte ». Le CEG de Tanongou a été retenu pour cette manifestation pour les raisons suivantes : (i) les élèves de cette école ont été assez sensibilisés sur les méfaits de la déforestation et sur les bonnes pratiques de production de plants, de reboisement et d’entretien des plantations ; (ii) l’école dispose d’eau pour suppléer aux longues périodes sèches enregistrées chaque année ; (iii) l’existence à Tanongou d’un marché incontrôlé de bois de feu et de charbons de bois ; (iv) La population de Tanongou exerce une forte pression sur les ligneux justifiée par le développement de l’activité de carbonisation et de production de bois de feu et des poches de déforestation enregistrées dans ce village. Ainsi, pour cette célébration nationale de l’arbre, il a été mis en terre sur les limites du CEG de Tanongou deux cent (200) plants d’essence autochtone (Afzelia africana). Cette célébration a réuni outre les responsables du CEIBAONG et de la DPNP, les élus locaux (Premier Adjoint au Maire de Tanguiéta, le Chef d’Arrondissement de Tanongou et le Chef village de Tanongou), les parents d’élèves, les enseignants du collège et les élèves. Tous ont été à nouveau informés sur l’importance de l’arbre et ont été invité à œuvrer pour des actions de reboisement privé au niveau de leur localité respective. La population ayant très bien accueilli l’action, a promis entretenir les plants mis en terre ce jour et à contribuer à la réussite de la Campagne Nationale de reboisement qui vient d’être lancée afin qu’au bilan, plusieurs plantations d’arbres soient installées à Tanongou. Dans la suite des actions, le vendredi 02 juin 2017, CEIBA-ONG a fait don aux hôpitaux de la commune de Tanguiéta, de poubelles afin de contribuer à la bonne gestion des déchets médicaux dans ces hôpitaux. Cette initiative vise à réduire les conséquences de la mauvaise gestion des déchets médicaux sur la vie humaine. Cette cérémonie de remise officielle des poubelles a eu lieu dans la cour de la Direction du Parc National de la Pendjari (DPNP). Elle a réuni le Maire de la commune de Tanguiéta, les responsables de CEIBA-ONG et du CENAGREF de même que les récipiendaires. Un total de X poubelles a été distribué dans Y hôpitaux de Tanguiéta. A cette occasion, le Maire a dit ses meilleurs sentiments et sa gratitude à l’endroit de l’ONG et a invité les hôpitaux à en faire un bon usage des matériels mis à disposition Des plaques de sensibilisation sur les méfaits de la déforestation et les bienfaits de l’arbre, confectionnées à cet effet ont été implantées du 1er au 3 juin 2017, dans la commune de Tanguiéta sur axes les plus indiqués. Les messages de sensibilisation inscrits véhiculent les bonnes pratiques en matière de lutte contre la déforestation et sont écrits en français courant puis traduits dans les langues locales des villages où ces dernières sont implantées. Enfin, la visite spéciale du Parc National de la Pendjari par les meilleurs élèves au jeu concours a été faite le samedi 3 juin 2017. Signalons que cette visite du parc est la résultante de certaines activités entreprises au préalable dans les écoles et collèges riverains au Parc. Les élèves des écoles primaires et des collèges d’enseignement général riverains au parc avaient bénéficié durant les mois passés, de séances de sensibilisation dans leurs écoles respectives. Chaque classe des écoles sensibilisées ont reçu un lot de posters sur la déforestation et la pollution. Ces séances de sensibilisation ont ciblé 15 écoles (5 écoles secondaires et 10 écoles primaires) autour du parc de la Pendjari. Pour évaluer le niveau d’assimilation des nombreux messages de sensibilisation dans ces écoles, les élèves ont été soumis pendant la même période à une série de 20 questions. Suite à ce texte, les trente meilleurs élèves ont été sélections avec des représentants par école. Ces derniers ont bénéficié d’une visite gratuite du Parc. L’effectif total conduit dans le parc par les responsables de CEIBA-ONG et de la DPNP est de 45 comprenant les élèves lauréats du jeu concours et de leurs encadreurs. Les statistiques donnent 92% des participants visitant le Parc pour la première fois. A la faveur de cette visite, les animaux suivants ont été observés : les éléphants, les buffles, les cobes de Buffon, les ourébis, les cobes défassa, les hippotragues les bubales, les babouins, les crocodiles, les hippopotames et de nombreux oiseaux. Ce fut une satisfaction générale au niveau des élèves.

Objectifs d'Aichi
5.3. Degradation and fragmentation are significantly reduced
7.3. Areas under forestry are managed sustainably, ensuring conservation of biodiversity
8. Pollution reduced
8.1. Pollutants (of all types) has been brought to levels that are not detrimental to ecosystem function and biodiversity
Benin
Date seulement
-