News Résumé de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité

Concerned URL https://unfccc.int/katowice , https://www.unep-aewa.org, https://www.cms.int/sharks/en/MOS3, https://www.cbd.int/
Source IISD Reporting Services
Release date 21/02/2019
Contributor Moustapha Arèmou KOLAWOLE
Keywords biodiversity, Conference of the Parties (COP)

La Conférence des Nations Unies sur la biodiversité s’est tenue du 13 au 29 novembre 2018 à Charm el-Cheikh, en Égypte, sur le thème «Investir dans la biodiversité pour la planète et ses peuples». Y ont pris part, environ 3 800 participants représentant les Parties, d’autres gouvernements, des organisations gouvernementales, les peuples autochtones et les communautés locales, les universités et le secteur privé.

  • La Conférence des Nations Unies sur la biodiversité comprenait Le Sommet ministériel africain sur la biodiversité (13 novembre);
  • Le débat de haut niveau de la Conférence (14-15 novembre);
  • La quatorzième réunion de la Conférence des Parties (CdP 14) à la Convention sur la diversité biologique (CDB, 17-29 novembre);
  • La neuvième réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques (CdP/RdP 9 au PC, 17-29 novembre);
  • La troisième réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (CdP/RdP 3 au PN, 17-29 novembre 2018); et
  • Des réunions et autres manifestations parallèles et un pavillon des Conventions de Rio.

La Conférence a adopté un certain nombre de décisions sur une série de questions stratégiques, administratives, financières liées aux écosystèmes intéressant la mise en œuvre de la Convention et de ses Protocoles. Il y a eu 37 décisions au titre de la CdP de la CDB; 16 décisions au titre de la CdP/RdP au Protocole de Carthagène; et 16 décisions au titre de la CdP/RdP au Protocole de Nagoya. Entre autres faits saillants, la Conférence a mis en place un Groupe de travail intersessions à composition non limitée (GTCNL) sur le cadre mondial pour la biodiversité après 2020; a établi un processus intersessions, assorti d’un Groupe spécial d’experts techniques (GSET), chargé de poursuivre les travaux sur l’information séquentielle numérique (ISN) sur les ressources génétiques au titre de la Convention et du Protocole de Nagoya; a adopté les directives volontaires de Rutzolijirisaxik pour le rapatriement des savoirs traditionnels; et a prorogé le forum en ligne et le GSET sur la biologie synthétique.